A voir de toute urgence !

Il arrive que l'on n'ait pas le temps d'écrire longuement et régulièrement sur des spectacles importants. Avant de revenir avec plus de précision sur ces trois pépites, un aperçu. « La Dispute » de Mohamed El Khatib Une douzaine d’enfants présente, en alternance –ils sont pour moitié sur le plateau + une filmée- le résultat d’un travail … Continuer de lire A voir de toute urgence !

Florence Giorgetti, présence lumineuse

La comédienne s’est éteinte le 31 octobre, après un long combat contre la maladie. Une magnifique présence au théâtre depuis plus de cinquante ans et un beau chemin cinématographique. On la revoit, blonde et rieuse. Mais comme toute comédienne, on l’a connue rousse, ou cheveux châtain parfois. Spirituelle et légère, mais mélancolique, grave, également. Une … Continuer de lire Florence Giorgetti, présence lumineuse

Caroline Loeb, le charme et l’ironie

Un nouveau récital à l’Archipel avec des chansons plus sentimentales que canailles et un bel accompagnement de mise en scène et de musique. Elle dit : « Je ne suis pas une chanteuse, je suis une chanson ! ». Elle se moque sincèrement d’elle-même et nous rappelle à ce phénomène extravagant que fut le succès de : « C’est la ouate »…C’était … Continuer de lire Caroline Loeb, le charme et l’ironie

Stereoptik explore l’univers

Le nouveau spectacle de Romain Bermond, qui dessine en direct et de Jean-Baptiste Maillet, qui joue sa musique « live », s’intitule « Stellaire » et nous parle de la naissance et de l’expansion de l’univers. Ils ont fait une rencontre. Un jour qu’ils présentaient leur spectacle à Groningen, ils ont été approchés par deux astrophysiciens de l’université de … Continuer de lire Stereoptik explore l’univers

Fernanda Barth, grand tempérament

Dirigée par Régis de Martrin-Donos dans un texte qu’il a écrit pour elle, « Des femmes », cette interprète frappe par une présence forte, profonde. Une révélation. Rien. Presque rien. Quelques rares accessoires, une robe noire –avec transformation- et les lumières de Jennifer Montesantos. Un masque étrange, pourtant, et des images fortes que l’on met parfois quelques … Continuer de lire Fernanda Barth, grand tempérament

Benjamin Lazar, l’oeuvre au noir

Après la reprise de « L’Autre monde ou les Etats et empires de la lune » de Savinien de Cyrano de Bergerac, le comédien et metteur en scène a présenté « Maldoror », plongée fascinante dans le monde du comte de Lautréamont. Une exaltante traversée poétique en toute gravité et grâce. Un accomplissement. Le sentiment d’un accomplissement, d’une lumière … Continuer de lire Benjamin Lazar, l’oeuvre au noir

Clotilde Hesme, dans l’oeil du tigre

Elle joue, avec le musicien Pascal Sangla, dans une adaptation qu’elle signe avec le cinéaste Fabien Gorgeat de la nouvelle d’Emmanuèle Bernheim, « Stallone ». Sensible et rare. Cela paraît tout simple. Simple comme une bonne bagarre. A fleur de gradin, dans un des studios du 104, Pascal Sangla, derrière son installation musicale et Clotilde Hesme, debout … Continuer de lire Clotilde Hesme, dans l’oeil du tigre

Marie-José Nat, la finesse et la grâce

La comédienne s'est éteinte jeudi après-midi, à Paris, après s'être battu contre la maladie. Elle avait 79 ans. Jean-Claude Pascal lui avait trouvé son nom, Jean Gabin avait présidé à ses grands débuts dans Rue des Prairies un merveilleux film de Denys de la Patellière dans lequel elle avait pour partenaire Roger Dumas. Ils jouaient … Continuer de lire Marie-José Nat, la finesse et la grâce

Valère Novarina, la transmutation par le jeu

Dans son nouveau spectacle, L’Animal imaginaire, on reconnaît d’anciens textes, des images légèrement transformées. Mais certains comédiens, à commencer par Agnès Sourdillon et Manuel Le Lièvre subliment magistralement son écriture. Trois heures sans entracte, c’est présomptueux. C’est tout ignorer de la vie quotidienne de ceux qui fréquentent les théâtres, y consacrent leurs soirées, paient leurs … Continuer de lire Valère Novarina, la transmutation par le jeu

« L’Heureux stratagème », le charme étourdissant de Marivaux

Ladislas Chollat a réuni de très bons interprètes, en tête desquels Suzanne Clément, Eric Elmosnino, Jérôme Robart , Sylvie Testud et donne à la comédie toute son alacrité. On ne voit pas souvent L’Heureux stratagème, mais en quelques mois, on en aura découvert deux versions à Paris. L’une, la saison dernière, au Vieux-Colombier, avec la … Continuer de lire « L’Heureux stratagème », le charme étourdissant de Marivaux

L’art généreux de Simon Abkarian

Au Théâtre du Soleil, il met en scène sa nouvelle pièce « Electre des Bas-Fonds », dirigeant des artistes venus d’horizons divers et accompagnés de musiciens. La générosité, la beauté, la chaleur, la puissance. Il y a tout cela dans le nouveau spectacle de Simon Abkarian. Il y a l’amour du public à qui l’on s’adresse ici … Continuer de lire L’art généreux de Simon Abkarian

Feydeau à la manière des Branquignols

Après La Dame de chez Maxim selon Zabou Breitman tirant le vaudeville vers Tex Avery, voici une autre grande pièce du maître. Lilo Baur, elle, entraîne les virtuoses de la Comédie-Française dans une Puce à l’oreille côté burlesque XXème siècle. Lundi soir, en pénétrant dans la salle Richelieu, on a cru que l’on s’était trompé… … Continuer de lire Feydeau à la manière des Branquignols

« Le Misanthrope » dans la lumière d’Alain Françon

Le metteur en scène a réuni une distribution remarquable. Dans le rôle d’Alceste, Gilles Privat est idéal et très bien entouré. Une lecture stricte, fidèle, précise et libre et imaginative. C’est un bonheur profond que de voir jouer si bien ce Misanthrope, pièce majeure de Molière, pièce souvent reprise, souvent bien mise en scène. Disons-le, … Continuer de lire « Le Misanthrope » dans la lumière d’Alain Françon

Bulle Ogier, un livre kaléidoscope

La comédienne s’est confiée à la journaliste Anne Diatkine. Sous le titre paradoxal de J’ai oublié, elle se souvient de tout. Bulle. On l’appelait ainsi avant même qu’elle ne vienne au jour ! Bulle ! Elle en a les irisations et l’aptitude à échapper, voler, s’envoler, flotter dans les airs. Avec Anne Diatkine, journaliste que l’on lit … Continuer de lire Bulle Ogier, un livre kaléidoscope

Myriam Boyer, délicatesses populaires

Dans « Louise au parapluie » d’Emmanuel Robert-Espalieu, elle est une femme forte et candide. Un conte sans cruauté que le public adore. Au théâtre comme au cinéma, qu’elle joue ou que, rarement mais avec profondeur, elle réalise, Myriam Boyer occupe une place singulière dans le paysage du spectacle en France. Elle s’est construite toute seule. Il … Continuer de lire Myriam Boyer, délicatesses populaires

Géraldine Martineau, pur talent

Elle est la toute jeune fille de « Pompier(s) » de Jean-Benoît Patricot, face à Antoine Cholet, dans une mise en scène de Catherine Schaub, au Rond-Point. Géraldine Martineau est une artiste rare. Elle a un peu plus de trente ans et ne cesse d’entreprendre. Qu’elle joue au théâtre ou au cinéma, mette en scène, écrive, elle … Continuer de lire Géraldine Martineau, pur talent

Marie-Antoinette, émotion du jour

Au Poche-Montparnasse, Marion Bierry adapte et met en scène le destin de la reine de France racontée par Stefan Zweig. Avec Thomas Cousseau, elle livre ce récit au présent. Stefan Zweig ne sacralise pas Marie-Antoinette. Il s’interroge sur sa transfiguration : « (…) à la dernière heure de sa vie, à la toute dernière heure, Marie-Antoinette, nature … Continuer de lire Marie-Antoinette, émotion du jour

Yves Ravey, pédagogie de la cruauté

Publié comme un roman « Le Cours classique » est adapté par Joël Jouanneau et Sandrine Lanno qui dirige Philippe Duclos et Grégroire Oestermann. Plongée éprouvante dans le monde de l’enseignement. Auteur de romans publiés aux éditions de Minuit, dramaturge dont les pièces ont été mises en scène par Joël Jouanneau, Michel Dubois, Jean-Michel Ribes, notamment, Yves … Continuer de lire Yves Ravey, pédagogie de la cruauté

Amos Gitaï, mémoire sensible

L’artiste est présent à l’Espace Cardin avec un spectacle et une exposition, à l’invitation du théâtre de la Ville. Dans le jardin de l’Espace Cardin, le jardin des Champs-Elysées où se promenait Marcel Proust, on peut déambuler en s’arrêtant devant une suite d’installations légères qui associent une photographie, un portrait, à une bande-son. Des voix, … Continuer de lire Amos Gitaï, mémoire sensible

Eric-Emmanuel Schmitt, humeurs heureuses

Dans « Madame Pylinska et le secret de Chopin » qu’il joue accompagné par le pianiste virtuose Nicolas Stavy, l’écrivain se penche en souriant sur sa jeunesse. Eric-Emmanuel Schmitt aime, de temps en temps, se risquer en scène. Quatre ans durant il a joué Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran, de France aux Etats-Unis, du Canada … Continuer de lire Eric-Emmanuel Schmitt, humeurs heureuses

Michel Aumont, roi modeste

Le grand comédien, Sociétaire honoraire de la Comédie-Française, s’est éteint hier. Il avait 82 ans. Au théâtre, comme au cinéma ou à la télévision, il aura suivi un chemin brillant, toujours étonné que le public le connaisse et l’aime. Le hasard a voulu que les téléspectateurs le revoient cet été dans Les Dames de la … Continuer de lire Michel Aumont, roi modeste

Goldoni et Maggiulli, pour le bonheur

Le fondateur de la Comédie Italienne met en scène « Le Collier de la Princesse », fantaisie enjouée imaginée pour le plaisir des spectateurs. Une bonne nouvelle au cœur du mois d’août : la Comédie Italienne est ouverte et présente un nouveau spectacle. Derrière la façade bleue ciel, on retrouve les fantasmagories théâtrales que l’on aime. Des masques, … Continuer de lire Goldoni et Maggiulli, pour le bonheur

Jacques Nichet, la discrétion et l’audace

Metteur en scène, directeur de grandes institutions, il s’est éteint des suites d’une longue maladie. Il avait 77 ans. Il laisse une très forte empreinte. Il aimait la même histoire que celle que Jean-Louis Trintignant adore raconter dans ses spectacles. Jacques Nichet, lui, en avait fait la chute de sa leçon inaugurale au Collège de … Continuer de lire Jacques Nichet, la discrétion et l’audace

Danièle Heymann, la passion de faire aimer

Elle avait de l’esprit, une lucidité profonde, un savoir très large. Mais elle ne concevait son métier de critique de cinéma que comme une manière d’élargir toujours plus le cercle des amateurs. Elle s’est éteinte hier, le 25 juillet 2019. Digne et pudique, elle aura, jusqu’à ses derniers jours, célébré l’art, les artistes, le cinéma. … Continuer de lire Danièle Heymann, la passion de faire aimer

Avignon : les singuliers pour quelques jours

Quand un artiste est à part, original, on craint de se mettre à l’écriture parce que l’on est toujours en dessous de ce que l’on a ressenti. Voici trois grands caractères. Très différents. Honneur à la plus jeune. On l’avait repérée à La Loge, en 2016. Elle jouait dans une version très particulière de 4.48 … Continuer de lire Avignon : les singuliers pour quelques jours

Avignon, les abeilles et le loup

Comment représenter les animaux ? De Céline Schaeffer à Claire Dancoisne, des solutions originales et séduisantes. Elles ont, l’une et l’autre, une imagination qui passe par la représentation picturale, l’objet, les arts plastiques. Céline Schaeffer revendique d’avoir pénétré dans le monde du théâtre par la peinture. On l’a connue assistante de Claude Buchvald qui plongeait dans … Continuer de lire Avignon, les abeilles et le loup

Avignon, sous les pins, de l’autre côté du Rhône

Villeneuve-en-scène réunit des artistes du voyage. Parmi eux, cet été, la famille Fehner avec son talent et son désir d’en découdre. Jubilatoire ! La famille Fehner est là ! La famille qui ressemble à celle de l’inoubliable film écrit et réalisé par Léa Fehner, Les Ogres. Léa est l’une des filles de cette merveilleuse constellation d’artistes de … Continuer de lire Avignon, sous les pins, de l’autre côté du Rhône

Avignon : Kirill Serebrennikov ode à un ami disparu

En un spectacle envoûtant, « Outside », le metteur en scène empêché par le pouvoir russe, célèbre le poète et photographe chinois Ren Hang. C’est l’histoire d’une amitié, d’une fraternité, d’une complicité intime qui s’accomplit malgré la mort. C’est une tentative de comprendre un être jeune, qui s’exprimait par la photographie et les poèmes, et qui, un … Continuer de lire Avignon : Kirill Serebrennikov ode à un ami disparu

Avignon, du côté des expositions

La cité des Papes est une ville riche de nombreux musées et les expositions fleurissent avec l’été. Avignon n’est pas seulement la ville du festival, du pont Saint-Bénézet et du palais des Papes. Avignon est une ville aux architectures splendides et aux ressources artistiques très étendues. Institutions publiques, fondations privées, musées très connus, musées plus … Continuer de lire Avignon, du côté des expositions

Avignon, au gré de courants contrastés

In et off, des destins contrariés, des individus ballotés par les vents de l’Histoire. De beaux moments, souvent. Et des instants de grâce, loin de la violence du monde. Un 14 juillet à Avignon. Un dimanche 14 juillet à Avignon, cela peut commencer dans un jardin, à 7 heures du matin. Le jardin du Musée … Continuer de lire Avignon, au gré de courants contrastés

Avignon : le bonheur au théâtre avec Phèdre !

Un auteur très cultivé et aigu, François Gremaud, un interprète vif-argent et ultra-sensible, Romain Daroles, et voici Racine dans la jubilation, le rire, l’intelligence. Un travail exceptionnel à découvrir d’urgence. Imaginez : une salle qui est secouée par le rire pendant une heure quarante tout en retraversant le plus haut chef-d’œuvre de la littérature classique française. … Continuer de lire Avignon : le bonheur au théâtre avec Phèdre !

AVIGNON, AU FIL DU OFF

Crédit photographe Manuel Peskine Une petite semaine après le début du festival, voici quelques spectacles parmi la profusion des propositions de cet été. « Disparu ». Un titre bref pour un texte sobre et puissant incarné par une comédienne très profonde. Un texte de Cédric Orain qui occupe une place singulière dans le paysage théâtral d’aujourd’hui. Il … Continuer de lire AVIGNON, AU FIL DU OFF

Faites vos jeux à la Chartreuse !

Une compagnie flamande de Gand initie le public aux secrets de la finance. Cela s’intitule « Lies » (Mensonges) et l’on peut jouer gros… C’est la première fois que la compagnie « Ontroerend Goed » (que nos amis Flamands disent pouvoir traduire par « émobilier »), est invitée à Avignon. Elle frappe fort avec un « spectacle », dont le titre peut se … Continuer de lire Faites vos jeux à la Chartreuse !

Olivier Py, opérette avec mélancolie

Pensé pour le jeune public, inspiré des frères Grimm, « L’Amour vainqueur » séduit les adultes. On y retrouve et la malice et la mélancolie de l’artiste. Ses dons multiples et ceux de Pierre-André Weitz s’y épanouissent. Olivier Py a fait du souci du jeune public l’une de ses premières préoccupations. Il écrit et s’est souvent inspiré … Continuer de lire Olivier Py, opérette avec mélancolie

Christiane Jatahy, du vaste monde au plus intime

Dans « Le Présent qui déborde », second volet de sa plongée dans « L’Odyssée », l’artiste brésilienne s’appuie sur des mystères personnels pour aller à la rencontre d’êtres qui ont dû fuir leur pays. Maîtrisé et très séduisant. Christiane Jatahy n’est pas Circé. Mais il y a en elle une magicienne et un désir légitime de partager ses … Continuer de lire Christiane Jatahy, du vaste monde au plus intime

Pascal Rambert, écrivain d’autrefois

Étrangement, l'auteur et metteur en scène projette ses personnages en arrière, loin en arrière, pour parler de notre temps. "Architecture" manque cruellement de structure et de rigueur malgré les interprètes évidemment magistraux. Pascal Rambert a le sens des belles formules et il dit souvent, à propos de son travail pour la cour d'Honneur, Architecture, qu'il … Continuer de lire Pascal Rambert, écrivain d’autrefois

Avignon, du côté du off

Les débuts véritables du Festival d'Avignon sont pour ce soir avec la création, dans la cour d'Honneur du spectacle de Pascal Rambert "Architecture". Mais déjà, depuis hier soir, les artistes du off donnent des avant-premières et l'on a cueilli quelques pépites... Honneur à un artiste qui a conservé sa silhouette d'adolescent mais qui est un … Continuer de lire Avignon, du côté du off

« Le Chant du pied, voyage en Kathakalie », souvenirs indiens

Elles sont trois, Nathalie Le Boucher, Annie Rumani, Catherine Schaub Abkarian qui évoquent, par la danse, le jeu, les mots, leurs apprentissages d’autrefois. Elles sont irrésistibles comme le titre de leur spectacle ! Découvrir ces jours-ci le spectacle imaginé par celles qui se font appeler « les Kathakali girls » est une expérience accordée aux humeurs caniculaires…Dans la salle … Continuer de lire « Le Chant du pied, voyage en Kathakalie », souvenirs indiens

« Why ? » : Peter Brook, l’unique question

Dans un spectacle bref et lumineux, le grand metteur en scène propose, avec Marie-Hélène Estienne qui l’a écrit avec lui et cosigne la mise en scène, une réflexion profonde sur le sens du théâtre. Plus va le temps, plus Peter Brook semble aller vers l’épure. Il a de tout temps préféré la simplicité, la transparence, … Continuer de lire « Why ? » : Peter Brook, l’unique question