Avignon : le bonheur au théâtre avec Phèdre !

Un auteur très cultivé et aigu, François Gremaud, un interprète vif-argent et ultra-sensible, Romain Daroles, et voici Racine dans la jubilation, le rire, l’intelligence. Un travail exceptionnel à découvrir d’urgence.

Imaginez : une salle qui est secouée par le rire pendant une heure quarante tout en retraversant le plus haut chef-d’œuvre de la littérature classique française. Imaginez : la jubilation de l’humour, l’émotion des passions, le surgissement de personnages légendaires précédés d’une leçon de mythologie amusante et exacte. Le tout en une heure quarante qui passe comme un souffle.
Un miracle d’intelligence et d’esprit, qui ne se refuse aucune gaminerie lorsqu’il faut un peu détendre l’atmosphère lourde de la tragédie de Jean Racine.
Un miracle d’intelligence et d’esprit, qui ne se refuse aucune gaminerie lorsqu’il faut un peu détendre l’atmosphère lourde de la tragédie de Jean Racine.
Ce n’est pas Phèdre, c’est Phèdre !

L’auteur, François Gremaud est un artiste très singulier qui écrit, met en scène, joue. Il a fondé sa propre structure de travail : la 2b company. Il est très connu par Conférence de choses qui date d’il y a six ans.
Un mot unit toutes ses créations : la joie. Il sait que c’est une arme très efficace autant poétique que politique.  
Phèdre ! est née d’une demande du Théâtre Vidy-Lausanne, à la recherche de formes susceptibles d’intéresser la jeunesse.
François Gremaud a immédiatement songé à Phèdre, œuvre qu’il révère et à la conférence dont il sait qu’elle est merveilleusement souple et fertile.
C’est donc d’abord dans des établissements scolaires qu’a été donnée cette magistrale et désopilante leçon. On envie les lycéens.

Mais encore fallait-il avoir l’interprète. Romain Daroles est miraculeux. François Gremaud a eu ce jeune homme hyper-doué comme élève.  Romain Daroles, né entre Gascogne et Armagnac, comme il s’amuse à le rappeler, est un passionné d’opéra et un comédien exceptionnel.
Il possède une grâce de grand Arlequin, une vivacité, un immense sourire désarmant, une virtuosité de jongleur, une élégance de fil-de-fériste. Une finesse de tout l’être. Un regard pétillant et bon.
Car le texte est très difficile à tenir. Il est savant : non seulement Phèdre ! vous raconte Phèdre, en analyse certains vers, s’en joue avec esprit. Mais l’interprète doit se plier à de très précises ruptures. Le texte impose des digressions, des incises, des traits d’humour, de vrais instants farcesques, qu’il faut une grande maîtrise pour « tenir ».
Romain Daroles joue tous les personnages. Mais oui !

Il est rarissime d’être plongé dans la jubilation d’un savoir très scrupuleux et dans la fantaisie aérienne d’un jeu délié et souvent gamin…
Romain Daroles donne son juste déploiement à l’esprit de François Gremaud. A la fin, il nous distribue le livre et l’on peut goûter à loisir cette Phèdre ! qui constitue dans sa modestie même : un homme seul, un plateau nu avec juste une petite table, un sommet d’art dramatique.

Festival d’Avignon, dans le cadre de la sélection suisse.
A l’auditorium de la Collection Lambert, à 11h30.
Durée : 1h40. Jusqu’au 21 juillet. Relâche le 16.
Une longue tournée suit à partir de cet automne, en Suisse, France, Belgique.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s