Clotilde Hesme, dans l’oeil du tigre

Elle joue, avec le musicien Pascal Sangla, dans une adaptation qu’elle signe avec le cinéaste Fabien Gorgeat de la nouvelle d’Emmanuèle Bernheim, « Stallone ». Sensible et rare. Cela paraît tout simple. Simple comme une bonne bagarre. A fleur de gradin, dans un des studios du 104, Pascal Sangla, derrière son installation musicale et Clotilde Hesme, debout … Continuer de lire Clotilde Hesme, dans l’oeil du tigre

Publicités

Valère Novarina, la transmutation par le jeu

Dans son nouveau spectacle, L’Animal imaginaire, on reconnaît d’anciens textes, des images légèrement transformées. Mais certains comédiens, à commencer par Agnès Sourdillon et Manuel Le Lièvre subliment magistralement son écriture. Trois heures sans entracte, c’est présomptueux. C’est tout ignorer de la vie quotidienne de ceux qui fréquentent les théâtres, y consacrent leurs soirées, paient leurs … Continuer de lire Valère Novarina, la transmutation par le jeu

« L’Heureux stratagème », le charme étourdissant de Marivaux

Ladislas Chollat a réuni de très bons interprètes, en tête desquels Suzanne Clément, Eric Elmosnino, Jérôme Robart , Sylvie Testud et donne à la comédie toute son alacrité. On ne voit pas souvent L’Heureux stratagème, mais en quelques mois, on en aura découvert deux versions à Paris. L’une, la saison dernière, au Vieux-Colombier, avec la … Continuer de lire « L’Heureux stratagème », le charme étourdissant de Marivaux

L’art généreux de Simon Abkarian

Au Théâtre du Soleil, il met en scène sa nouvelle pièce « Electre des Bas-Fonds », dirigeant des artistes venus d’horizons divers et accompagnés de musiciens. La générosité, la beauté, la chaleur, la puissance. Il y a tout cela dans le nouveau spectacle de Simon Abkarian. Il y a l’amour du public à qui l’on s’adresse ici … Continuer de lire L’art généreux de Simon Abkarian

Feydeau à la manière des Branquignols

Après La Dame de chez Maxim selon Zabou Breitman tirant le vaudeville vers Tex Avery, voici une autre grande pièce du maître. Lilo Baur, elle, entraîne les virtuoses de la Comédie-Française dans une Puce à l’oreille côté burlesque XXème siècle. Lundi soir, en pénétrant dans la salle Richelieu, on a cru que l’on s’était trompé… … Continuer de lire Feydeau à la manière des Branquignols

« Le Misanthrope » dans la lumière d’Alain Françon

Le metteur en scène a réuni une distribution remarquable. Dans le rôle d’Alceste, Gilles Privat est idéal et très bien entouré. Une lecture stricte, fidèle, précise et libre et imaginative. C’est un bonheur profond que de voir jouer si bien ce Misanthrope, pièce majeure de Molière, pièce souvent reprise, souvent bien mise en scène. Disons-le, … Continuer de lire « Le Misanthrope » dans la lumière d’Alain Françon